Mail à … Donald Trump

Salut Donald,

Je t’appelle par ton prénom, j’aurais pu aussi dire ‘Salut Dingo’, pour rester dans l’esprit dessin animé. Mais ça aurait souligné de manière excessive ton trait de caractère principal.

J’aime l’insouciance américaine.

donald-trump

A propos, parlons dessein justement, il ne s’agit pas de ta femme, tu as noté que dans mon texte c’est en un seul mot. J’évoque ici ton projet politique, économique.

Avant d’en parler, je résume la situation. Une minorité d’Américains a voté pour toi. Ton show de séducteur façon Aldo Maccione du rayon fruits et légumes du supermarché du coin les a hypnotisés. Ils ont pris ça pour une télé réalité certainement. Tellement gavés à l’entertainement bon marché. J’espère que pour les prochaines élections tu vas remanier le processus électoral. Chacun devrait pouvoir voter par téléphone en appuyant sur 1 ou 2. Ce sera rapide et surtout, celui qui recevra le plus de sms gagnera. Oui parce que toi tu as gagné en ayant moins de voix que Clinton. La soit disante plus grande démocratie du monde a élu un winner qui est en fait un looser. C’est fou, c’est dingo !

Tu proposes donc de fermer ton marché économique (ça s’appelle du protectionnisme), de faire la chasse aux migrants et de construire un mur pour séparer les mexicains du mec si con. Tout à l’heure mon poissonnier, en bas de ma rue, me  rappelait que c’est au pied du mur qu’on voit le maçon. Mon poissonnier s’y connait en requin et en maquereau. Donc ces grandes idées là, tu les as proposées avec en toile de fond le slogan : l’Amérique aux Américains. Quelle belle idée ! C’est quoi au fait un Américain, tu peux m’en donner la définition toi qui est petit fils de migrant allemand ? Il y a 130 ans ton grand père débarquait dans un centre d’accueil d’émigrants à New York dans une caserne du nom de Castle… Clinton. C’est drôle comme nom.

J’aime l’insouciance américaine.

Excuse moi un instant…

En t’écrivant, j’écoute The Wall, mais c’est un vinyle, il a fallu le retourner. Tiens, la face B commence par un morceau qui s’appelle Goodbye Blue Sky.

hero_eb20100224reviews08100229987ar

Alors, j’en étais où ? Ah oui, Clinton. Dans ses meeting, elle disait qu’elle redresserait l’Amérique, comme toi j’avais un doute à son sujet. On se souvient qu’apparemment, même son mari elle ne l’avait pas redressé, c’est Monica qui s’en était occupé.Non, je ne suis pas hors sujet, la vulgarité me ramène à toi justement. J’ai vu à la télé un type qui expliquait avoir voté pour toi. Il se disait convaincu  que tu serais le meilleur Président des Amériques. Rien que ça. Je te jure, le mec a dit ça. Il n’avait pas l’air imbibé de mauvais bourbon, ni même déglingué à la méthamphétamine, par contre son niveau de connaissances politiques devait être à peu près égal à la probité d’un ancien dirigeant de la FIFA. Quand la journaliste lui a demandé s’il était nazi (puisqu’il portait un T-Shirt glorifiant Hitler) il a répondu – « Non, je suis nationaliste« . Si tu le croises un jour parmi la fange qui risque de t’entourer, dis lui que c’est pareil. Nazi est une sorte d’acronyme signifiant nazionale zozialiste (je le prononce en allemand).

Je dis ‘qui risque de t’entourer’ parce que pour le moment le sénat n’a confirmé que 28 des 700 personnes que tu as proposées. Tu me diras, ces 28 là pèsent plus lourd que probablement la moitié de la population américaine. Et pour toi c’est un critère d’être plein aux as.

Faisons le tour du propriétaire de quelques uns des confirmés. Andy Puzder, ministre du travail qui reconnait ne pas aimer rémunérer correctement ses employés. Jeff Sessions, ministre de la justice, il a été connu dans le passé pour son racisme notoire. Mais bon c’était il y a longtemps. Tom Price à la santé, totalement opposé à l’Obama Care. A l’environnement on retrouve Scott Pruitt, qui se fout comme de sa première chemise de limiter les émissions de CO2. Et le dernier en date que tu as nommé, Géorgie Sonny à l’agriculture, un fan d’OGM. Il doit en bouffer au déjeuner, au diner, au gouter. Je vois déjà ton discours dans 4 ans : « Vous en aviez rêvé, Sonny l’a fait ! » 

Eric Laforge

___________________

PS : J’aime l’insouciance de 50 % de tes concitoyens américains qui consiste à tout oser. C’est d’ailleurs à ça qu’on les reconnait !

Retrouvez moi sur Facebook : https://www.facebook.com/eric.laforge1

5 réflexions au sujet de « Mail à … Donald Trump »

  1. J’aime voir j’adore cette virulence sur pointe de légèreté, ton analyse me plaît et moi je suis plus alarmiste parce que je l’imagine bien comme Regan dans le clip de Genesis se tromper de bouton pour appeler la nurse. Mais ça fait longtemps qu’un président américain s’est fait tirer dessus. Merci pour ton article

  2. Bravo pour ce texte qui résume ce que nous pensons Sophie et moi. Pour nous qui sommes éducateurs dans une école professionnelle, nous attachons une grande importance à la proximité et à l’écoute de l’autre. Et avec ce qui se prépare aux États Unis (et chez nous aussi d’ailleurs ) les temps vont être dur pour le peuple et les plus faibles parimis eux.
    Sophie et Luc Noble (notre adresse facebook)

  3. Très belle lettre .
    Vraiment peur que cette brute épaisse ne fasse des émules en France prochainement, en Belgium ensuite.
    Le populisme me fait peur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s