Mail à … Jean Marc Morandini

Salut Jean Marc,

J’ai choisi ton prénom comme entrée en matière pour te saluer. Tu aurais certainement trouvé les autres appellations désobligeantes, voire même vulgaires. La vulgarité, tu le sais mieux que moi, s’incarne davantage dans des attitudes que dans le langage, pas vrai ?

Je t’écris… parce que tout le monde te flingue en ce moment et je voulais simplement prendre ta défense, moi qui ait aussi travaillé avec toi. Pas la meilleure période de ma vie, mais bon, rien de grave non plus.

Il y a trois ans j’avais déjà écrit plus ou moins ce même texte sur toi. Pas grand monde ne l’ouvrait sur toi, aujourd’hui que tu es dans le caniveau, les langues se délient, c’est pas juste hein mon Jean-Marc ?

6142993_1-0-615676909

A l’époque,  j’avais lu des commentaires blessants à ton propos. Sur le Facebook d’une amie journaliste à France Télé, un type avait écrit : « Morandini c’est le buzz buzz buzz, bref, c’est une triple buzz ce mec ! » Ça avait provoqué le relèvement des extrémités de mes lèvres, le terme technique est : sourire.

Sur le profil d’un animateur de radio à Paname était écrit en août 2013 également : « Je vois que, comme moi, certains gardent un bon souvenir de leur collaboration professionnelle avec cette m…. ! »

2

Le M ne signifie pas Morandini, il ne me semble pas en effet que Cambronne ait prononcé un jour ton nom, mais je peux me tromper. Je regarde trop la télé, je ferai mieux de lire des livres pieux plutôt que de regarder la télé au pieu. 

Je ne cautionne pas les insultes, d’ailleurs je tiens à te rassurer, tu peux dire à l’avocat qui lit mon texte par dessus ton épaule qu’il n’y aura aucune insulte à ton égard dans ce mail. Aucun animal, ni aucun nain bicéphale ne seront maltraités dans les lignes suivantes.

Tu vas te dire que ce sont là des aigris, des jaloux, qui écrivent ces choses sur toi. Peut-être as tu raison. Cela dit, tout le monde n’a pas spécialement envie non plus de passer à la télé pour y ramasser les poubelles, tu le fais déjà très bien. 

Sur le net on ne lit pas que des gentillesses. Toi même il t’arrive d’écrire des énormités grosses comme un égo d’animateur persuadé d’être indispensable. Dans une lettre ouverte à Cyril Hanouna tu lui expliquais à l’été 2013 la différence entre lui et toi. Lui est animateur et toi journaliste. Soit ! Je dirai que lui est une sorte de bateleur foufou qu’on peut détester ou follement aimer.

3

Par contre toi journaliste ? T’es certain ? Enfin, je veux dire que tu as certainement une carte de presse, ça oui, mais est-ce que cela fait de quelqu’un un journaliste la carte ? Pour les cartes de presse, c’est comme pour les cartes à jouer, il y a des as et des valets ?

Recentrons le débat si tu le veux bien, je me souviens t’avoir vu chez Ruquier, séchant devant toutes les photos des ministres. Un journaliste qui ne sait pas mettre un nom sur les visages des ministres de la République. Allons allons…

Remarque, à l’inverse, quant à moi je serai bien incapable de mettre un nom sur les visages des filles des Anges de la Télé. J’aurais plus de chance de les reconnaître en voyant leurs seins ou leurs fesses, puisque c’est ce qu’elles ont de plus intelligent à montrer.

Parler de ce genre de programme, c’est faire du buzz, buzz, buzz. Evoquer ce qu’il y a de plus minable dans la télé et dans l’humain, ça t’a toujours fait vendre, pas de raison de t’en priver. Tant pis si tu participes peu à peu à la dérive de la société, et puis tu n’es pas responsable …puisque tout le monde l’est un peu. Tant pis aussi, si à la force du poignet tu t’enfonces également peu à peu dans la fange. 

Au début de ce texte, je te disais que j’allais prendre ta défense contre toutes ces attaques faites par ces gens qui tirent sur la pauvre ambulance que tu es devenu. Quand je dis pauvre, on se comprend hein ? Bon, sérieusement tu ne m’as pas cru ? Ah oui quand même, finalement ‘triple buzz’ aurait été meilleur pour te saluer. Je ne te veux pas de mal, je me souviens juste de grands tourments pour m’empêcher de réaliser mon rêve à l’époque en 1999 : rejoindre RFM. Quelqu’un ne voulait pas que je quitte Nostalgie Paris. Je ne te dirai pas qui… Ce serait un manque d’éducation. Allez, fonce et n’oublies  pas de mettre le ‘pin-pon’ pour qu’on t’entende arriver… Qu’on soit sur nos gardes !

Eric Laforge

________________________

PS : A la télé, il y a Hanouna, Morandini … Je comprends pourquoi les moins de 20 ans ne regardent plus la télé et pourquoi ceux qui ont un QI supérieur à 60 (autrement dit, ceux qui savent lire et écrire) ne regardent plus non plus

Retrouvez-moi sur Facebook, je suis ici : https://www.facebook.com/eric.laforge1

________________

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s