Mail à … Michel Platini

Salut Platoche, 

Huit ans d’exclusion pour un mec qui n’a jamais eu le moindre carton rouge dans sa carrière, c’est ballot ! La commission d’éthique de la FIFA t’as bien taclé dis moi. On te reproche d’avoir perçu un chèque de 2 millions de francs suisses pour un boulot que tu as fait entre 1999 et 2002. Tu en mets du temps à encaisser ton flouse mon Michel. 

Platini

En 1995, dans ton bureau, sur les Champs Elysées.

Oui, je t’appelle mon Michel. Tu m’as fait rêver de longues années et ça, ça ne s’oublie pas. Ta vista, tes coups francs et ta désinvolture. Cette même désinvolture qui va peut-être te couter le fauteuil de patron du monde. 13 ans pour aller voir ton banquier et lui dire : « Je rêve d’une banque …qui encaisserait ce chèque. » Ce à quoi le mec en cravate a dû te répondre : « Demandez plus à votre argent ! » C’est beaucoup, 13 ans. 

Que demander à une montagne de fric ? Se taire ? Bah oui (à prononcer à la manière des guignols de Canal + t’imitant) si l’argent n’a pas d’odeur, il lui arrive de parler. Personne n’a jamais évoqué cet argent jusqu’à… jusqu’à ce que tu décides de te présenter à la présidence de la FIFA. Je ne sous-entends rien, enfin, rien de plus que ce qu’écrivait Le Monde.fr en octobre dernier : « Désormais certain de disparaître dans la tourmente, Sepp Blatter n’a aucun scrupule à entraîner dans sa chute ceux qui l’ont trahi, ou simplement qui veulent lui succéder. » 

2658001lpw-2658015-article-platini-jpg_3285997_660x281

Tout se passait bien, ça ronronnait même, on aurait dit un match du Barça contre… contre n’importe quelle équipe. Le Barça n’a plus d’équipes à sa portée. Bref, ça ronronnait, les journalistes disaient que c’était plié, tu aurais la victoire, comme toujours. Et Bam ! Soudainement, à la dernière minute du match, l’arbitre te met hors jeu pour huit ans. Dire que tu serais resté patron de l’UEFA, tu n’aurais jamais eu d’emmerdes, ça tient à peu de choses. 

Cela dit, au jour d’aujourd’hui, comme disent les commentateurs de foot, je ne t’ai encore jamais vu perdre, alors attendons, comme disait Achille ! Il y a toujours de bonnes surprises dans la vie, tiens par exemple, qui aurait pensé qu’il y avait une commission d’éthique à la FIFA ? Une commission d’éthique dans un « système plus discrédité que jamais » dit encore Le Monde, c’est presque comique.

michel-platini-a-son-arrivee-le-8-decembre-2015-au-tribunal-arbitral-du-sport-tas-a-geneve

Ces derniers jours tu as dit aux médias que cette commission n’était pas éthique, mais pathétique ! Tu imagines bien qu’ils ont leur petite susceptibilité les 14 membres de cette commission. En plus d’y avoir une couille dans le pâté, il y a désormais un hic. 

Au moment ou je t’écris ce Mail, je vois que tu viens de faire une déclaration à l’AFP : « On m’a mis dans le même sac que Blatter … » Pas possible ça, il n’y a plus de place. Et puis regarde le gros titre du journal The Sun d’aujourd’hui, une phrase de ce bon vieux Sepp Blatter qui dit : « Je suis désolé pour moi même. » Il s’absout pour ton histoire de sous.

Eric Laforge 

______________________________

PS : Courage mon Platoche, pour terminer, je voulais citer un joueur de foot qui est également philosophe à ses heures, Franck Ribéry : « La routourne va tourner ! »

Un bon bouquin sans complaisance d’un de mes potes : Président Platini, par Arnaud Ramsay, chez Grasset.

 

 

 

 

3 réflexions au sujet de « Mail à … Michel Platini »

  1. Je n’ai plus aimé Platini un soir de coupe d’Europe, quand il a célébré son but marqué sur une montagne de cadavres… C’était au Heysel, il y avait la Juventus, il y avait Liverpool, il y avait surtout un immense sentiment de honte… Et une attitude indécente de la part de ce type…

  2. Salut Matthieu, je comprends bien votre point de vue, mais… il est juste basé sur un ressenti et non sur une réalité. Je ne vois pas en quoi Platini aurait eu une attitude plus indécente que les autres joueurs. Je ne vois d’ailleurs pas en quoi les joueurs ont eu une attitude indécente.
    Un mot d’explication peu-être ?

  3. Éric, peut être fallait il a l’instar de certains joueurs de premier league ne pas célébrer le but… Marquer oui, de là à faire la fête …. J ai eu mais aussi ce jour de mai 85 (sauf erreur)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s