Mail à… toi mon frère prêtre : 120 morts, 7 milliards de blessés

A mon frère,

Je t’ai déjà écrit après Charlie,  toi qui est prêtre et avec qui j’échange parfois des propos philosophiques sur les religions, pas seulement la tienne, mais toutes les religions. Parce que tu es ouvert d’esprit. Ma ville de cœur a été assassinée ce vendredi soir par des incultes sanguinaires. Un vendredi 13. Le 13, encore un rapport avec la religion. Tu sais quoi Guy ? J’en ai marre de ces histoires de religion. A t’écouter, il existe un homme invisible auquel je devrais croire. Un homme si bon et si miséricordieux …qu’il laisse des millions d’innocents mourir en son nom. Désolé mon frère le prêtre, au pire ton homme invisible n’existe pas, au mieux il est incompétent. Son seul super pourvoir est de nous faire pleurer.

Pendant que j’écrivais ce billet, maman m’a téléphonné. Notre mère à toi et moi, elle avait les larmes aux yeux, inquiète pour moi parce qu’elle sait que je suis souvent à Paris. Elle pensait au pire. 

J’ai eu envie de vomir, de pleurer, envie de tout balancer devant cette lacheté

La Nausée.

12246956_1245472632145246_1966479037531553997_n

Le pays du penseur Jean-Paul Sartre est blessé par des ombres sombres arpentant les rues de ma ville en semant la terreur. Des ombres qui au nom de cet homme invisible s’arrogent le droit de vie et de mort sur des hommes. Leurs armes leur laisseront à jamais du sang jusque dans leurs âmes.

Les Mains sales.

Quelques jours après avoir célébré l’armistice. Et pendant un match amical, oui amical… 120 morts à Paris. Dans une salle de concert, dans la rue… Je pourrai te parler aussi des centaines de morts quotidiennement en Irak, en Syrie, en Afghanistan au Mali. 

Ce matin, toi le prêtre tu vas certainement prier pour nos âmes je le sais, parce que tu es bon et que tu crois en l’espoir. Moi aussi j’y crois, ce ne sont pas ces réinventeurs du Moyen-Age qui vont détruire notre civilisation. Dans le passé, dans notre histoire, il y en a eu d’autres des incultes de ce genre. Ils ont toujours perdus, toujours, mais en faisant des dégâts. S’il y a une ligne d’urgence pour contacter ton homme invisible, c’est le moment Guy. Quoi, ça sonne et il ne répond pas ? Tu m’étonnes.

12208388_10156163179985507_6096331635727823559_n

C’est à Paris, non loin de l’endroit où ont été perpétrées ces boucheries ordurières de ce 13 novembre qu’est né un jour la Gazette, probablement le premier journal de l’histoire. Créé à l’initiative de Théophraste Renaudot en 1631. C’est aussi à Paris que Camille Desmoulins, un révolutionnaire de 1789 a créé Les Révolutions de France et de Brabant, un journal d’opinion. Un journal qui pour l’une des premières fois clamait haut et fort la liberté d’expression face à la dictature que mettait alors en place son ancien ami Robespierre.

J’entends le mot guerre depuis ce matin. Une amie journaliste qui habite dans Paris me parlait en effet d’une ambiance de guerre cette nuit. Je ne sais pas si comme toi et tes confrères le prétendent, Dieu aurait créé l’homme à son image, alors il faut bien se dire dans ce cas que son image est aussi celle de ces lâches. Ton homme invisible, que fait-il  face à ces crimes contre l’humanité ?

Je voudrais te demander de réfléchir avec moi à ce qu’a dit un jour Woody Allen : « Je ne sais pas si Dieu existe, mais s’il existe, j’espère qu’il a une bonne excuse.« 

Eric Laforge

5 réflexions au sujet de « Mail à… toi mon frère prêtre : 120 morts, 7 milliards de blessés »

  1. Si un jour l’inspiration géniale m’avait touché je ne crois pas que j’aurais pu écrire un texte aussi parfait. J’adhère totalement à ce moment Eric.

  2. Eric,
    Pour les attentats contre Charlie, tu as fais passer un petit message dans le morning qui m’a donné des frissons plein le corp un matin vers 7h15…tes paroles et maintenant tes mots sont pleins de sens, suscitent la réflexion du comment sommes nous arrivés sur terre? Je suis catholique non pratiquant mais là tout de suite je ne sais plus qui je suis.
    Merci pour tout ce que tu dis et fait ici bas.

    Que Laforge soit avec toi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s