Route du Blues, 4éme jour. Un hôtel dangereux !

Je vous raconte ici chaque jour, une des étapes de mon voyage avec mon ‘Club des 5’ cet été sur la Route du Blues. Entre Chicago et New Orleans. Le dernier épisode sera constitué d’un maximum de photos.

___________________________

Salutations,

Après avoir quitté ce matin Saint Louis sous un soleil de plomb et 40 ° à l’ombre (le problème est qu’il n’y avait pas d’ombre) on a tracé vers Memphis. Avant d’entrer dans la ville, on s’est arrêté dans un motel de la banlieue. On voulait une chambre à l’arrière du bâtiment pour éviter les bruits de l’autoroute, mais le mec au guichet nous a clairement déconseillé ça. Trop risqué l’arrière du motel. Nous arrivons dans l’une des villes les plus dangereuse des Etats Unis. La pauvreté et la misère palpables partout n’y sont pas pour rien.

IMG_6404

Anyway ! Donc, je suis à Memphis. Dans la journée, un trip très agréable de 500 kms pour y arriver  avec des bleds totalement improbables, comme Centerville dans le Missouri. 191 habitants étalés sur environ 3 kilomètres de longueur, c’est vous dire l’ambiance de malades qui règne au downtown ! Un downtown qui se résume à un hôtel de ville abandonné, et juste en face, un boui-boui tout droit sorti d’un film. La serveuse est accueillante, les deux clients non. L’homme nous avait déjà regardés d’un œil suspicieux à notre arrivée. Le type est en partie édenté, cheveux très longs, grisonnants et plutôt sales. Genre : J’ai pris un bain il y a deux ans… dans la rivière !

Rassasiés, nous reprenons la route vers Memphis avec une certaine nonchalance due à ce soleil de juillet bien chaud. Les miles défilent les uns après les autres sans qu’on y voit autre chose que la satisfaction prochaine d’arriver à Memphis.

Enfin Memphis, comme je connais les lieux, j’emmène mes potos du Club des 5 à Beale Street, c’est une rue à touristes, mais c’est incontournable. Ce soir on se fait une sortie au club de BB King, juste au coin de la rue face au plus nul des Hard Rock Café du monde. Chez BB King, un concert avec une ambiance de feu, le groupe qu’on y voit est le meilleur band de tout ce voyage, génial vraiment, le repas est divin et le prix… Le prix ? Euh, fallait payer ?

IMG_0442

Plus loin, il y a un club ou les filles, des clientes, viennent s’éclater en dansant sur le bar. Elles se donnent en spectacle… Un moment de gloire est si vite arrivé. Le petit plus est qu’à un moment, certaines enlèvent leur soutien gorge qui finit accroché derrière le bar. Il y en a des milliers.

IMG_6460

Pour se finir au whisky nous allons au club de Jerry Lee Lewis, un peu plus loin dans la rue. Là aussi, un groupe joue en live, c’est de la balle. Le même que j’avais vu ici il y a deux ans. Le même mec qui chante comme Lewis. Et comme le Killer, il fout réellement le feu à son piano. A côté de moi une blonde est assise, elle a le feu aussi. Bon, on va aller se coucher dans le motel, en espérant être encore vivants demain et que la bagnole soit toujours là.

Je suis devant le numéro 10 de Beale Street, à lundi pour la suite du voyage !

Eric Laforge

_____________________________

Retrouvez moi sur Facebook :

https://www.facebook.com/eric.laforge1

4 réflexions au sujet de « Route du Blues, 4éme jour. Un hôtel dangereux ! »

  1. Memphis, Tennessee ? Le vrai, comme dans la chanson… ? 😉
    J’adore ce voyage américain, avec tous ces clichés !!!
    Je veux dire avec de très belles photos 😉
    Merci du partage, on s’y croirait !

  2. Enfin, des femmes qui retrouvent la liberté d’envoyer balader leur soutien par-dessus les moulins ! Merci pour ce témoignage des temps présents 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s