Mail à … Ted Nugent !

Salut Ted,

C’est marrant, j’entends à l’instant à la radio que Ted 2 va sortir au cinéma ces jours-ci. Du coup, j’aurais bien intitulé ce billet d’humeur Ted 2 con ! Mais avec toi, je suis méfiant, tu as la gâchette facile.

Ted (je t’appelle Ted, mais j’espère que personne ne pense que je te connais) tu es un fervent militant des armes à feu et de la peine de mort. « Pan pan, y’a la guerre tout le temps. » A propos de musique, tu connais The Tokens ? C’est un groupe de ton pays, les Amériques. Dans les années 60 ils chantaient The Lion sleeps tonight. Tu vois où je veux en venir ? La semaine dernière, tu as fait une de ces sorties médiatiques qui font ta légende. Tu as expliqué que tu ne voyais pas le problème en ce qui concerne ce lion africain découpé par un boucher-dentiste de ton pays également.

Je te parlais de Ted il y a un instant, j’imagine que tu sais pourquoi tous les ours en peluche s’appellent Ted. La fameuse anecdote selon laquelle en 1903 le Président Théodore Roosevelt aurait refusé de tuer un ourson lors d’une partie de chasse. Du coup, depuis, l’ourson en peluche s’appelle toujours Teddy Bear, raccourci en Ted. C’est mignon hein ? Pas autant je te l’accorde qu’un canon fumant, une crosse ou des fringues tachés de sang.

Tu es une sorte de bouseux américain dont la capacité de réflexion et d’indulgence vis à vis de ses semblables est comparable à l’étroitesse du canon de ses flingues. Je cite ton petit discours de 2007 devant l’Association Nationale des armes : « Je veux qu’on tue les mecs qui attaquent des gens en voiture. Je veux qu’on tue les violeurs. Je veux qu’on tue les voleurs. Je veux qu’on tue les gens qui font du mal aux enfants. Je veux qu’on tue les gens qui sont mauvais. Pas de procès. Pas de remise de peine. »

Ted1D’abord on ne dit pas « Je veux » mais « S’il vous plait « . En ce qui me concerne, je n’ai commis aucun de ces actes délictueux. Une fois j’ai piqué 10 francs dans le sac de ma mère, mais il y a prescription j’espère. Tu ne vas quand même pas me balancer aux flics pour ça, ni me descendre ?

J’ai été bercé au son de Wango Tango, c’est dire si j’aurais pu basculer du côté obscur de ta force. Mais maintenant, quand je te regarde, avant de voir un guitariste qui a été bon, qui s’est même autoproclamé le meilleur guitariste du monde, je vois un gros nase.

Anyway !

Ton argumentaire pour défendre les armes s’incarne toujours dans une réflexion minimale et poujadiste. « Pendant que vous lisez ceci, sachez que quelque part en Amérique un concitoyen se sert d’une arme pour arrêter un crime et sauver une vie, disais tu ces dernières années. » Ah oui ? Tu as des chiffres sur les gens qui vont être sauvés aujourd’hui grâce à une arme et ceux qui vont mourir ?

Dans une lettre ouverte signée de ta main, écrite il y a trois ans au Vice Président Joe Bidden, tu disais : « Puisque vous réunissez votre équipe pour étudier les massacres et la façon de les arrêter, je vous offre mes services et mon expertise sur les armes à feu et leurs mises en œuvre … » Tu n’as pas eu de réponse ? Tu m’étonnes… !

A propos de signer une lettre, tu as dû parapher la pétition qui demandait le licenciement de Piers Morgan, journaliste de CNN. Le 19 décembre 2012, il recevait Larry Prat, directeur exécutif de la plus radicale des associations d’armes à feu, surement un de tes potes. Devant l’intolérance de l’interviewé le journaliste a fini par le traiter d’idiot et de fou dangereux. Du coup, toi et tes sbires avaient demandé par cette pétition que le méchant journaliste soit viré à coup de bottes en caoutchouc dans le cul. C’est votre conception de la liberté. Utiliser les flingues oui, mais pas la parole. A croire que les mots sont plus violents que les balles finalement.

Gardons les gens dans l’ignorance et vendons leur des pétards.

Ted2Toi et ta guitare avec flingue incorporé.

Dans les années 60′ tu avais eu la bonne idée d’organiser des duels sur scène, à la guitare. Une époque où tu faisais les premières parties de Hendrix ou Cream. C’était chouette, ça ne te dirait pas d’organiser un duel avec ta propre conscience devant ta glace et de réfléchir au monde qui t’entoure sans nécessairement penser que tu doives t’acheter un flingue plus gros que celui de ton voisin au cas ou il viendrait un soir piquer un plant de tomates dans ton jardin ?

Eric Laforge

PS : Pendant la campagne pour la présidentielle américaine tu avais dit que tu « préférais être mort ou jeté en prison » si Barack Obama était réélu. Tu n’es pas mort à ma connaissance, pas en prison non plus. A se demander si tu ne serais pas juste une grande gueule finalement…

Retrouvez-moi sur Facebook, je suis ici : https://www.facebook.com/eric.laforge1

________________

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s