Mail à … Dieu

Bonjour euh… comment dire ? Dieu !

Je m’appelle Eric, je vous écris depuis la terre. Pour une fois, dans ce billet d’humeur régulier, je vais vouvoyer. Un peu de respect quand même.

Alors la terre, ah oui ! Une petite planète au fin fond du système solaire. Bref, un bled paumé. C’est un peu comme si j’écrivais à un ami à New York en lui disant que je suis à Senconac, un village de l’Ariège. 6 habitants ! Pas certain qu’il connaisse. Enfin avec vous, c’est différent, en tant que créateur de toutes choses, donc de la terre, vous me localisez inévitablement. C’est comme sur un réseau social, vous avez accès à mon profil. Vous me voyez.

Oeil

C’est déstabilisant de vous écrire. D’ailleurs, d’une certaine manière, vous guidez mes doigts sur mon clavier. Mes doigts sont toujours guidés par vous ? Voila qui me met dans l’embarras…

Nous les terriens, enfin certains d’entre nous, prétendent tout savoir sur vous.

Mouais !… Pour ce qui me concerne, j’avoue avoir des points communs avec un des apôtres, celui que l’on fête le 3 juillet : Saint Thomas. Je parlerais de vous quand je vous aurais vu. Le doute m’habite.

« MDR », comme disent les adeptes d’une religion assez étrange. Celle de gens qui vénèrent un petit objet duquel sortent une voix et des apparitions. Des pics et des vidéos comme disent les adeptes en question. Pour être honnête, les apparitions qu’on y voit se résument souvent à la belle mère qui promène son chien, à un voisin qui nous montre fièrement sa nouvelle Seat Ibiza ou à un casse bonbons qui nous balancent sans cesse des photos de ce qu’il a dans son assiette au resto.

ciel

Parfois aussi sur notre réseau à nous, un message arrive d’un ami qui se trouve en Grèce ou en Côte d’Ivoire et demande s’il est possible de lui envoyer 5000 euros parce qu’il est en galère. Ce que je fais à chaque fois bien entendu. Ça parait naïf d’envoyer tant de fric sans garantie, je sais bien. Mais Dieu, si vous saviez avec quelle naïveté insensée certains hommes se réclament de vous. A côté, mon histoire d’arnaque sur internet est plutôt crédible.

Bon, ce n’est pas tout ça, mais ceux qui lisent cette lettre que je vous adresse se demandent bien ce que j’ai à vous demander. J’y viens.

Si vous regardez mon profil complet sur le grand ordinateur de l’univers, vous constaterez que j’ai un frère prêtre. Dans la famille, pendant les repas, il y en a toujours un pour dire : « Manque plus qu’un flic dans la famille, tiens ! » C’est vrai qu’un frère flic, ça aurait pu être utile. Pas plus tard qu’hier j’ai reçu un PV pour un excès de vitesse de 1km/h. Absurdité ! me suis-je dit avant de blasphémer comme un taxi parisien.  « Bordel de dieu« , ai-je lancé dans les cieux. N’y voyez rien de personnel  ! Mais me sentant coupable, que dis-je coupable ? Pêcheur d’avoir blasphémé, rien de moins, j’ai donc consulté mon frère.

main

En fait c’est mon frère, mais on l’appelle « Mon père » à la maison. Et quand lui s’adresse à mon père naturel, il dit « Mon fils ! » Une histoire de fous. La terre est d’ailleurs devenue une grande dinguerie, il serait temps de voir s’il n’y a pas moyen de faire quelque chose.

Je me suis donc adressé à lui, puisqu’il est censé être en contact direct avec vous : « Frérot, dis donc, j’ai toujours des doutes si tu vois ce que je veux dire. Bref, la question qui me turlupine toi que la foi habite, dis moi pourquoi il se passe tout ce bordel sur la terre s’il y a un dieu ?« 

Il m’a parlé de liberté et de je ne sais quoi en guise de réponse. Ça ne m’a pas convaincu du tout, du coup je me suis dit que j’allais m’adresser à vous en direct, sans intermédiaire.

Ceux qui se réclament de vous ont souvent besoin de témoins pour montrer leur dévotion. Comme si pour croire il fallait absolument obliger les autres à participer d’une manière ou d’une autre. Comme si se rendant compte du ridicule de la situation, être à plusieurs consolait d’être naïf. 

Par conséquent, je vais finalement vous adresser mes invocations ou mes litanies en message privé. Est-ce que tout le monde ne devrait pas faire comme ça d’ailleurs ? Être discret, ne pas forcer les autres à quoi que ce soit ?

Méditons là-dessus.

Eric Laforge

PS : Puisque vous avez accès à mon profil sur le grand ordinateur, vous pourriez le liker ? Allez, j’y crois.

__________________________

 

Retrouvez-moi sur Facebook, ici : https://www.facebook.com/eric.laforge1?ref=hl

Les autres Mails à… sont ici : https://ericlaforge.wordpress.com/category/mail-a/

3 réflexions au sujet de « Mail à … Dieu »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s