Mail à … Aymeric Caron

Salut Aymeric,

Je ne sais jamais comment dire bonjour. Aujourd’hui j’ai voulu rester sobre avec ce ‘Salut Aymeric‘. Si j’avais commencé par ‘Salut Aymeric mes couilles‘, tu n’aurais pas aimé je le sais. Tu l’as dit l’autre soir chez Ruquier, tu ne débats pas avec des gens qui t’insultent. Là dessus, je te donnerai raison, sur le reste aussi d’ailleurs mais j’y reviens (pour employer une de tes phrases préférées). L’appellation fleurie faisant référence à des attributs sexuels n’est pas de moi. J’ai entendu Benichou, un ami de Ruquier te désigner comme ça la semaine dernière, ça m’a fait rire. Je me suis aussi dit que contrairement à ce que pensait Beaumarchais, les amis de mes amis ne sont pas mes amis. A propos, son nom était Caron de Beaumarchais, un de tes ancêtres ?

Je trouve que ce mec avait quelques points communs avec toi. Certes il vivait au siècle des Lumières, c’est une différence notable, mais au-delà de ça, son père était horloger, toi qui aime remettre les pendules à l’heure. Et puis il est surtout l’auteur du Mariage de Figaro, une pièce dans laquelle se trouve un monologue de Figaro (acte V, scène 3), le plus long de l’Histoire du Théâtre français. C’est simple, tellement long qu’on dirait toi dans la lucarne à mensonges.

Malgré tout je t’aime bien, mais j’y reviens.

Tu es au coeur de la polémique depuis une semaine suite à l’altercation avec Caroline Fourest qui t’a traité de con. Tu ne vas pas faire ta vierge effarouchée pour ce genre de mots déplacés quand même ! Tu es un polémiste, tu cherches la petite bébête en permanence, il ne faut pas t’attendre à recevoir des compliments.

Caron 3

– « Oui, mais je suis journaliste, me réponds tu. » Je sais bien. Ta spécialité dans le métier est cette forte propension « …à chercher le détail qui tue » comme l’écrivait récemment le Figaro. Le journal, pas le personnage de Beaumarchais. C’est ça qui énerve tout le monde, qui te rend détestable aux yeux de beaucoup. C’est pourtant ça que j’aime chez toi, c’est aussi à cause de ça que je ne regarde plus l’émission, mais c’est pour cela que tu es indispensable.

Je sens que ton œil torve me commande, me somme de m’expliquer.

Caron 2

Dans mes souvenirs de couchers tardifs du samedi, il y en a de deux sortes. Ceux devant le film de Canal +, j’étais adolescent, je regardais les ébats. Et ceux plus récents devant les masturbations intellectuelles de vos débats. J’aime profondément ta manière d’apporter la contradiction. Certes tu cherches le détail qui va incommoder ton interlocuteur alors que parfois ça n’a pas de rapport avec le sujet à traiter, mais tu le fais avec sincérité et professionnalisme. Ce qui ennuie profondément tes interlocuteurs est que ton argumentaire est souvent irréprochable. C’est désarmant. Je comprends qu’en face de toi, Bernard Kouchner avait « …envie de te casser la gueule« . Amusant de penser à ces gens qui t’en veulent alors qu’avant de venir, il savaient à quoi s’attendre. Pourquoi viennent-ils si c’est tellement pénible ? Oui oui, ton esprit vif m’a soufflé la réponse : Pour vendre leur soupe !

C’est ce côté énervant, à la limite de l’insoutenable qui a éteint ma télé. Parfois j’ai un peu envie de donner raison à tes détracteurs. La vie n’est elle déjà pas assez compliquée pour encore s’énerver devant le poste avec des controverses qui n’intéressent que deux types de personnes ? Toi, la personne en face de toi et ensuite les téléspectateurs affalés dans leur canapé avec déjà un filet de bave pré-sommeil au coin des lèvres et qui regardent vos joutes verbales comme d’autres regardaient les jeux du cirque dans la Rome Antique. Espérant que le gladiateur se fasse écharper par le lion. Pourtant quand on te regarde tu n’as rien du lion, mais tout d’un romantique. La coiffure, la tenue vestimentaire, le regard doux.

Caron 1

Bref Aymeric, tu t’es fait plein d’ennemis en tant que journaliste qui creuse ses sujets. Je crois savoir que tu arrêteras en juin, c’est une bonne chose. Tu dois penser à ton avenir maintenant, avoir un métier sérieux. Deviens homme/femme tronc à la télé pour poser des questions insipides par exemple. Il y en a déjà plein des comme-ça, mais il y a encore de la place. Si tu fais comme eux, tu deviendras une des personnalités préférées des Français. Dans le TOP 50 (janvier 2015) des personnalités préférées, François Jost, un professeur en sciences de l’information et de la communication disait que : « Les Français perçoivent la discrétion comme une vertu.« 

Deviens transparent et tiens un discours qui soit un robinet d’eau tiède, tout le monde t’aimera. Sauf moi. La télé a besoin de troublions intelligents qui osent se mettre en danger, même si je ne suis pas souvent d’accord avec toi, tu es utile.

Eric Laforge

____________________

PS : Je vais quand même t’appeler ‘Aymeric mes couilles‘ finalement. N’y vois rien de désobligeant, bien au contraire prends ça comme un compliment. Pour une fois qu’un mec a des couilles dans une émission grand public.

 

 

Retrouvez-moi sur Facebook, ici : https://www.facebook.com/eric.laforge1?ref=hl

Les autres Mails à… sont ici : https://ericlaforge.wordpress.com/category/mail-a/

8 réflexions au sujet de « Mail à … Aymeric Caron »

  1. excellente vision des choses une fois de plus, bizarre de ne pas avoir parlé du gars qui végète à rien 😉 bonne journée

  2. Excellent commentaire. Moi aussi, de plus en plus souvent, les « poils-de-cultage » d’Aymeric mes couilles m’incitent à zapper l’émission.

  3. Merci pour ce bon billet! Même si je suis d’accord sur le fait que le lissage du discours de la majorité des journalistes gangraine nos médias. Je tiens cependant à souligner que pour moi bellâtre dont il est question n’a pas une réelle démarche journalistique qui consisterait à éduquer et informer en toute objectivité… Mais ça aussi, il semblerait que ça se perde…

  4. Aymeric, comme Eric, c’est un malin ! 😉
    Moi, celle qui m’insupporte vraiment, c’est Léa.

    Léa,
    Elle est pas d’accord, elle est passionnée
    Elle est pas fute-fute, elle est pathétique
    Elle est pas méchante, mais putain qu’est ce qu’elle est chiante !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s