Mail à… mon frère prêtre : 12 morts, 66 millions de blessés

A mon frère

Toi qui est prêtre et avec qui j’échange parfois des propos philosophiques sur les religions, pas seulement la tienne, mais toutes les religions. Parce que tu es ouvert d’esprit. En apprenant ce qui s’est passé dans ma ville de cœur ce mercredi, j’ai eu envie de vomir, de pleurer, envie de tout balancer. A quoi bon.

La Nausée.

10668753_786978928004106_5938469026684150267_o

« La liberté guidant le peuple » par Eugène Delacroix

Le pays du penseur Jean-Paul Sartre est blessé par des ombres sombres arpentant les rues de Paris en semant la terreur. Des ombres qui au nom de Dieu s’arrogent le droit de vie et de mort sur des hommes. Leurs armes leur laisseront à jamais du sang jusque dans leurs âmes.

Les Mains sales.

Toi mon frère, plus âgé que moi et plus sage que moi aussi, tu as vu cette image ? L’image d’un policier qui était à terre, blessé, se rendant, levant les mains en l’air… abattu, assassiné avec une lâcheté insensée. Ce policier, père d’une petite fille de 1ans s’appelait Ahmed. Toi qui est religieux et qui t’intéresse aux autres religions, tu sais ce que ça veut dire bien sur. Ahmed ! Ces incultes savaient-ils seulement que c’était un des noms du prophète, qu’ils prétendent avoir vengé ? Vengé de qui, de quoi ?

Ce matin, je dois faire mon métier de saltimbanque, être de bonne humeur. Parce que la terre va continuer à tourner et nous devons tous continuer à profiter de la vie.

Sinon, à quoi bon.

10917100_10205334901589298_291676410810446550_n

C’est à Paris, non loin de l’endroit où ont été perpétrées ces boucheries ordurières de ce 7 janvier qu’est né un jour la Gazette, probablement le premier journal de l’histoire. Créé à l’initiative de Théophraste Renaudot en 1631. C’est aussi à Paris que Camille Desmoulins, un révolutionnaire de 1789 a créé Les Révolutions de France et de Brabant, un journal d’opinion. Un journal qui pour l’une des premières fois clamait haut et fort la liberté d’expression face à la dictature que mettait alors en place son ancien ami Robespierre.

Sachant que tout cela est né à Paris, la ville des lumières et des penseurs, ne me dis pas frérot que la liberté d’expression va mourir ici, maintenant !

Toi qui est un homme d’église, toi qui est mon frère de sang, fils de la même mère que moi, je te le dis, il est 4h50 du matin, je vais aller travailler dans quelques minutes en pleurant.

Je voudrais te demander de réfléchir avec moi à ce qu’a dit un jour Woody Allen : « Je ne sais pas si Dieu existe, mais s’il existe, j’espère qu’il a une bonne excuse.« 

Eric Laforge

10888663_10205622955715719_8526268275455543667_n

10 réflexions au sujet de « Mail à… mon frère prêtre : 12 morts, 66 millions de blessés »

  1. En effet les livres de Sartre sont bien adaptés.. On a tous la nausée Éric… On va tous aller bosser et sourire aux clients , ils ne peuvent pas gagner et semer ce trouble et cette terreur qu ‘ils espèrent. On va bosser et même rire, en mémoire de ces humoristes. Même si dernière nos voix…. Courage l ami, tu n es pas tout seul.

  2. très émouvant…. tu me tires les larmes tellement tes propos sont justes…. continuez votre métier, surtout, ne vous laissez pas abattre, même si aujourd’hui c’est dur. le monde du journalisme et des humoristes est en deuil, sans compter celui de la police mais il faut continuer à porter la parole, défendre l’opprimé et assurer la sécurité des citoyens. Nous, gens du peuple Français, de toutes les religions, de toutes opinions politiques, devons nous souder et faire front devant cette lâcheté, cet acte isolé mais grave. Merci Eric de ces paroles….

  3. Comme chaque fois, ton texte vaut tous les discours, toutes les images… Rien à rajouter sinon merci et que vive la liberté de penser, notre liberté…

  4. Certaines choses dépassent les mots. Chialer pour Charlie et le monde malade dans lequel on vit..continuer tjs à brandir des billets d’humeur, des images d’humour ou des justes mélodies, meme qd l’enfance de l’art de la démocratie a été éventrée. Je m’apprete a transiter dans notre ville des lumières l’âme endeuillée, en essayant de me rappeler que tout oeuvre au noir doit se sublimer qqpart.

  5. La minute de silence à la mémoire de Charlie Hebdo……. mon commentaire…
    Il n’y aura pas qu’en France. Les belges aussi sont sous le choc!!!! Comme bien d’autres nations d’ailleurs. C’est la liberté qu’on assassine !!!! C’est plus qu’une minute de silence que j’ai marquée hier en fin d’après-midi! Un coup de massue sur la tête. Comme j’ai horreur de cette violence aveugle, je ne voulais pas me précipiter « pour voir » … J’ai tout coupé.. suis resté pétrifié, assis dans le canapé..plus de goût à rien… Et, regarder une émission ludique ou qu’elle quelle soit m’aurait torturé comme une balle dans le coeur.Ils n’auront jamais la liberté de penser, celle de vivre et de s’exprimer en citoyen libre de l’humanité. Il y a les faits horribles et concrets qui se sont passés en un lieu précis, contre des gens précis… mais la symbolique est immense!!! Et c’est l’essence même de toute démocratie qui est éclaboussée de sang partout dans le monde. Pour ce qui est des obscurantismes religieux, de quelque confession qu’ils soient, je dis toujours « Sois un homme de dieu, pas un homme d’église!!! » Mes propos je les étend à une mosquée, une synagogue…..Pensées pour la France, pour les victimes et leurs proches.

    Ce matin ce sont tous les rigolos du monde entier qui se réveillent avec la gueule de bois!!!!!!!!!!

    Merci Eric, vous nous faites découvrir la un aspect de votre être que beaucoup ne soupçonnent pas.

    Souvent, dans le cadre de la radio ou vous êtes animateur, votre directeur , pour ne pas le citer dit
    « Nous avons les auditeurs que l’on mérite ».. je retourne la phrase en vous disant : » Et nous , nous avons les animateurs que nous méritons » !!!Car, vous êtes le porte voix d’une des expressions de la liberté de pensée.

    Oui, merci Eric (je vous écoute en ce moment!!!!)

  6. Très joliment écrit.
    Je regrette juste votre conclusion…
    Dieu n’a aucune excuse à avoir.
    Dieu n’est responsable de rien.
    Dieu (s’il existe) nous a créé libres.
    Libres de faire le meilleur… comme le pire.
    Parce qu’il nous aime et nous fait confiance, plus que nous ne pourrons jamais nous aimer et nous faire confiance à nous-même…
    Dieu, s’il doit ressentir quelque chose, ne ressent que de la peine et de la douleur.
    « Ce que vous faites au plus petit des miens, c’est à moi que vous le faites… »
    Dieu souffre probablement autant qu’une mère qui découvrirait en son enfant bien-aimé un assassin fratricide…
    Et je ne peux qu’espérer et croire, plus encore en des jours comme ceux-ci, qu’il existe bel et bien…

  7. Quand cet autre grand disparu de Cavanna parlait de Wolinski, il disait : On croit que Wolinski est con parce qu’il fait le con, mais en réalité il est vraiment con…

  8. Comme souvent je suis admiratif devant cette façon simple d’écrire ce que nous pensons mais que nous n’arrivons pas à exprimer sans débordements inutiles.
    Merci Eric.
    Hier fut pour moi une journée horrible. « Mon monde » s’est effondré. Autant nous découvrions avec surprise le 11 septembre comme un évènement isolé autant cette fois nous connaissons la fragilité des démocraties laxistes face aux fanatismes sanguinaires.
    Pourtant je ne suis pas un lecteur de Charlie car je considère que la provoc’ n’est pas un remède aux maux de cette terre. cependant la phrase attribuée à Voltaire me correspond en tout point :
    « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. »
    Juste un détail que j’espère qu’on peut encore soulever en ce début de XXIè s. (mais c’est pas gagné !) : Ce n’est pas dieu qui a créé l’homme mais le contraire !
    Il n’a donc pas besoin d’excuses puisqu’il est manipulé par une frange de l’-in-humanité.
    Si tous les (vrais) croyants du monde pouvaient se donner la main . . .

  9. Aujourd’hui au réveil, la France à un goût de sang dans la bouche, un goût de merde aussi…Moi, pareil, je me réveille avec une gueule de bois, d’un trop plein de sentiments et d’écœurement.
    Quand je me suis levé après une mauvaise nuit passée, il pleuvait à torrent, je me suis dis: le ciel pleure pour laver le sang qui a injustement coulé.
    …Ils viennent jusque dans nos bras, égorger nos fils et nos compagnes, aux armes citoyens…Reprenez vos crayons et faite nous à nouveau rire par la dérision d’un humour à toute épreuves.
    Nous sommes voisins, voir cousins tellement nous sommes proche. En essayant de faire taire la liberté d’expression, c’est notre pays, notre famille qui sont touchés aussi.
    Mobilisons nous contre cette tyrannie sois disant religieuse, il n’y a à mes yeux aucune religion là dedans, juste de la lâcheté et du fanatisme imbécile, injustifié.
    Les auteurs de cette pseudo guerre sainte, n’ont en fait que juste essayé de se faire bien voir par leurs recruteurs, pour terminer par la suite, peut être en « glorieux soldats de Dieu » en Syrie ou ailleurs. Des petites frappes nées en France, voyous notoires et connus des forces de l’ordre. Ils auront un procès équitable, mais les victimes, ont elles eue un procès équitable? La peine de mort à été abolie en France en 1981, la dernière exécution? Le 07/01/2015.
    Ils ont même tué un des leurs, enfin, un français, issu de l’immigration, aveuglé par la haine, mais quelle haine, qu’on t’ils connus comme guerre, celle des banlieues? Du désœuvrement? Du deal de H et des vols avec violence, des attaques de petites vieilles, et de vols de scooters?
    Français, pansez vos plaies, faite votre deuil et menez une traque sans merci, sans pitié envers ces barbares, ce n’est pas ça l’Islam, ce n’est pas ça le monde du Maghreb, ça c’est l’ivraie que vous avez laissé naître en votre sein. Nous avons fait pareil, et nous aussi, nous allons pleurer les nôtres un de ces jours, il y aura toujours plus con qu’un autre pour surenchérir dans cette violence sans nom.
    Sans nom, mais pas gratuite, je l’espère!
    Je vous présente mes plus sincères condoléances.

  10. C’est un petit texte que je m’étais permis de pondre tellement j’avais la nausée aussi, je l’ai encore de voir tout ça, de lire…Les auteurs de cette barbarie sont mort de la même façon que leurs victimes, mais eux savaient ce qu’il leur arriverait… J’espère que ça s’arrêtera là…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s