Goooood Morning Finland !

La Finlande … Je croyais qu’il y faisait nuit toute la journée, qu’il y avait des ours polaires dans les rues et que toutes les filles étaient blondes.

aEn fait oui, c’est vrai, toutes les filles sont blondes, par contre pour le reste je n’ai vu aucun plantigrade dodeliner du fessier tout en mangeant du miel. Et la nuit ? La nuit se terminait vers 4h30 du matin à Helsinki en ce début aout. Et tout au nord du pays, les habitants ont eu leur première nuit depuis des mois. Il a enfin fait un peu obscur pendant … une heure !

Bref, pas un pays de feignasses !

Avant de partir, je savais aussi que la Finlande était un pays de Metal, de Black Metal même. Je n’ai rien contre les mecs qui éructent dans un micro avec une haleine plus chargée qu’un semi-remorque, mais j’avoue malgré les lourdeurs inhérente à ma personnalité être un peu plus sophistiqué que ça quand même.

Du coup, côté musique je suis allé voir une valeur sûre, Bruce Springsteen. Il était à Helsinki en même temps que moi, une coïncidence certainement.

bAlors mon trip en Finlande donc ?

On y voit des gens divers et variés. Certains sont morts-bourrés toute la journée dans les rues et transports en communs. D’autres ne le sont seulement que le week end. Généralement ils vont avec leur voiture en ferry jusqu’à Tallin (En Estonie), remplissent leur coffre d’alcool et reviennent le consommer à domicile. Il faut dire qu’en Finlande l’alcool est hors de prix et vendu uniquement sous monopole d’Etat dans les magasins Alko. Le Canada Dry y est moins couteux.

Cela dit et mis ce petit détail alcoolique de côté, les gens sont d’une extrême gentillesse. D’ailleurs, par certains éléments dont j’ai pu pu être témoin plusieurs fois par jour, j’ai eu l’impression également qu’il n’y avait pas de délinquance dans ce pays. Une petite fille de 6 ans descend du bus en disant au-revoir à ses amis et rentre seule chez elle. Dans un parc isolé, des jeunes filles font sans souci leur jogging en solitaire. Dans une forêt très sauvage, nous avons croisé aussi des filles seules qui faisaient du trekking. Autant d’exemples qui paraissent presque inconcevables désormais dans nos pays si géniaux et si prompts à toujours se prendre comme des exemples de réussite absolue. Vieux réflexe colonial certainement.

cPour vous dire mon ressentiment, en revenant je me suis demandé comment on en était arrivé là chez nous ? Dans nos pays, on voit des hommes qui parlent, des chefs qui discutent, des responsables qui se font élire pour gérer, ils sont tous issus de grandes écoles prestigieuses et de familles qui ne le sont pas moins. Pour finalement quel résultat ? Je crois qu’à force d’être issus toujours des mêmes milieux, il n’y a pas de secret, la consanguinité fait son œuvre.

Je ne suis pas un doux rêveur, mais le peu que j’ai découvert de la Finlande me donne une idée de ce que pourrait être la société presque idéale. Je n’ai jamais eu ce sentiment ailleurs.
Chaque année je visite une ville, cette année je suis allé vers l’Helsinki et au-delà. En regardant plus loin que l’objectif de mon appareil photo, votre imagination vous permettra de vous faire une idée de ce que j’ai vu.

dJeu d’ombres finlandaises, un soir.   « L’aigle fond sur la vieille buse. – C’est chouette ça, comme métaphore. »

eA appartenue à un mec qui est désormais à côté de ses pompes !

fSe compliquer la vie à prendre une photo à contre jour juste pour pouvoir écrire cette légende en dessous : Bienvenue à Bore !

gOn en voit de toutes les couleurs en Finlande.

hUne horloge qui est au milliardième de seconde près, deux fois par jour.

iL’homme qui regarde l’homme qui prend une photo.

jL’heure de pointe dans le métro.

kNeil Young nous mène en bateau.

lDonner des couleurs à la vie.

mEn pleine forêt, loin de tout, un refuge pour se faire à grailler. Il paraît que dans cette forêt il y aurait des loups, des ours et des écureuils volants. J’y ai juste vu des sauterelles et des fourmis, comme sur mon balcon en Belgique.

nUn concert improvisé, des djeunes viennent écouter d’autres djeunes qui jouent. C’est sur les docks, un endroit isolé du monde… mais à 10 minutes du centre d’Helsinki.

oLes Djeunes savent de quoi ils parlent.

p« We want more ! » Je n’explique pas, essayez d’imaginer pourquoi j’ai pris cette photo et ce que signifie la légende.

qUn jour, j’avais faim, j’ai réalisé un rêve : manger au Ritz ! Enfin, ce n’est plus ce que c’était le Ritz.

rUn mariage, des rebelles qui regardent l’homme qui prend une photo plutôt que de participer à la photo de groupe.

sL’élastique tac, merci kodak.

tAlors, t’as dit qu’il s’appelait comment le resto pour ce soir ?


Helsinki - Basilique - copie 2Un photographe prend la photo de la cathédrale que tous les touristes prennent. Un autre photographe le prend en photo, se croyant plus original.

uUn train, des rails et non pas déraille.

vLes mêmes couleurs que dans un film Pixar, mais là c’est 100 % naturel.

wOuvrez le ban !

xOn en perd la tête.

yPas un réseau social à portée de vue, pas de connexion, pas de GSM. Pas de vie quoi !

zPas internet, mais la toile quand même.

Z&On n’est jamais loin d’un moment de bonne zique.

aaIt’s a long way to the top.

bbRoad house blues.

ccVous avez un nouveau message.

ddUn mexicain basané.

eeUn magasin improbable au milieu de rien.

ffWho are the Beatles ?

ggThe locomotion.

hhCochonne à sa fenêtre.

iiHelsinki, vue par une fourmi.

jjUn écureuil debout.

kkNokia.

Retrouvez-moi sur Facebook, je suis ici : https://www.facebook.com/eric.laforge1

________________

Une réflexion au sujet de « Goooood Morning Finland ! »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s