Mail à … Gérard Depardieu

Salut Gégé,

Je t’appelle Gégé, ça fait genre, je te connais bien. Et c’est toujours une bonne chose de connaître une vedette. Tous les médias parlent de toi, j’ai d’abord cru à une suite du film Les Fugitifs. C’est presque ça. J’ai vite compris que tout le monde en avait après toi. Comment t’en vouloir ? Ta bonhommie, ta carrure de rugbyman de troisième mi-temps te rendent inévitablement sympathique. On te donnerait le bon dieu sans confession, on t’ouvrirait notre porte pour partager un morceau de sauciflard, du coulant et une bouteille de pinard. Non décidément, il y a erreur, à moins que…

Donc, tu viens crécher en Belgique ! Tu sais que tu ne seras pas loin de chez moi, si ça te dit, tu passes un soir. Je t’offre impôt, enfin je veux dire un pot. Bon, j’ai peu de vin à déguster, mais si tu n’as rien contre un Champagne bien frappé, tu es le bienvenu. Ce serait bien aussi de te mettre à la bière si tu veux vraiment nous faire croire que tu te belgicises.

J’ai entendu dire que tu devrais cracher 75 % de ce que tu gagnes si tu restais en France. Pour me rendre compte, j’ai regardé un calendrier et en fait je vois que tu travaillerais du 1er janvier au 30 septembre pour l’Etat. Il te reste trois mois pour toi cela dit.

DepardieuC’est vrai qu’il y  a moyen de perdre un peu de motivation ou de se noyer dans le tord-boyaux. Toi, tu as décidé de partir et tu t’es même mis en colère lorsque le premier des ministres français a dit avec un certain dédain que ton départ était assez « …minable. »

Mon père ce Ayrault !

Ces ministres, députés ou hommes politiques qui te font la morale ont tellement raison, il faut défendre le pays. Si cela doit passer par une taxation plus importante des Français les plus riches, comme toi, pourquoi pas ? En Amérique aussi Obama y pense, il s’apprête à proposer une hausse des impôts aux Américains les plus riches, leur taux d’imposition augmenterait de 2%. Il passerait de 37% à un peu plus de 39 %. Heureusement que les Américains ne sont pas des Français !

Ils ont raison nos hommes politiques. Je tairais volontairement dans mon plaidoyer en faveur des dirigeants politiques que l’année dernière les députés ont refusé de s’appliquer une baisse de leur salaire. Prétextant que ce serait une goutte d’eau dans l’océan de la crise. Oui, je sais, ça se voit qui se foutent de notre gueule, mais ce n’est pas nouveau. Et puis… ce sont eux qui décident puisque la loi c’est eux ! Tu seras ravi d’apprendre aussi qu’un ancien Président coûterait (source : blog René Dosières député de l’Aisne) un peu plus de 1,5 millions d’Euros par an. Giscard n’est plus Président depuis 31 ans et Chirac depuis 12 ! Je te laisse compter, les retraités apprécieront mieux les baisses de leurs revenus.

Mais ce qui me choque le plus mon Gégé chez les « zommes politiques », comme disait Coluche se sont leurs formidables capacités à trouver des financements.

Lorsque dans une famille, les fins de mois deviennent de plus en plus difficiles, un conseil de famille informel décide alors de limiter les dépenses. Plus de sorties, plus de restos ni de cinémas. On réduit la voilure en attendant des jours meilleurs, quelque fois les jours ne sont jamais meilleurs. La crise sur le gâteau.

Lorsqu’une entreprise connaît elle aussi la crise, son chef décide de réduire les frais, lui aussi. Il essaie d’abord de négocier avec le personnel qui finalement se retrouve dans la même barque à la dérive. Et si les choses s’aggravent, l’entreprise doit cesser d’exister et l’existence des humains qu’elle faisait vivre devient précaire.

Mais lorsqu’un homme politique se rend compte qu’il a mal géré le portefeuille dont il avait la responsabilité, alors lui aussi prend des mesures nécessaires et indispensables, non il ne réduit pas son niveau de vie, il crée de nouvelles taxes.

Cela dit Gérard, tu n’es pas tout blanc mon gaillard. Dans ta lettre ouverte à Jean-Marc Ayrault, tu lui disais que tu avais payé 145 millions d’euros en 45 ans et que tu ne demandes pas à être approuvé, ni pris en exemple mais simplement « …je pourrais au moins être respecté ! »

Evidemment que tu dois être respecté. Mais il faut être respectable alors.

Tu es certainement l’un des meilleurs acteurs de l’aprés guerre. J’avoue que je pourrais être le premier à prendre parti pour toi, parce que ton fric, tu ne l’as pas volé aux contribuables toi. Ceux qui t’ont enrichi, l’ont fait en ayant le plaisir d’aller te voir au cinéma, personne ne les a obligés. (Je fais ici abstraction des aides au cinéma français dont tu bénéficies indirectement, isn’t it ?) Tu mérites d’être défendu, malheureux comme tu es… Le Ayrault ne se rend pas bien compte de ce que tu es réduit à faire pour trouver de l’argent et ainsi pouvoir payer tes impôts.

Le 5 octobre dernier tu as dû te rendre à la fête annuelle de Grozny, la capitale de la Tchéchénie, fête dont la date coincide opportunément avec la date anniversaire du chef de l’Etat Tchéchéne. La vidéo te montre en train de dire « Gloire à Kadyrov. » Si c’est pas malheureux de devoir se rabaisser à ça pour payer ses impôts. Louer la gloire d’un dictateur qui n’a pas la réputation d’être l’un des moins durs. On dit que le régime stalinien à côté du sien, c’était presque les colonies de vacances. Je suppose que tu ne savais pas et puis… Tu as des impôts à payer !

PS : Finalement, ne viens pas tout de suite chez moi, je vois que je n’ai plus de Champagne au frigo, il ne reste que du Canada Dry, ça ne te plaira pas.

Depar2Retrouvez-moi sur Facebook, je suis ici : https://www.facebook.com/eric.laforge1

 

________________

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s