Mail à … Thierry Rolland

Salut Thierry,

A vrai dire, je me demande si je ne t’écris pas un peu tardivement. Ces derniers jours j’ai lu beaucoup d’articles sur toi et je t’ai vu souvent à la télé. Mais seulement sous forme d’extraits provenant du passé.

Ça ne sent pas bon tout ça.

Ah ! Et puis je ne t’ai pas dit, mais tout ce que j’ai vu et lu sur toi était très élogieux, c’est te dire si ce n’est pas bon signe. Du coup j’ai envie de te poser une question, dis moi, comment vas-tu ? Non, parce que ça me fait peur toutes ces éloges. En général c’est signe que tu es mort.

Je n’ose pas t’écrire des choses gentilles, je ne voudrai pas te porter la poisse. Certains disent que le sport est bon pour la santé. Ça reste à voir. Churchill que tu aimais bien citer, disait : « Le seul sport que j’ai jamais pratiqué, c’est la marche à pied, quand je suivais les enterrements de mes amis sportifs. » Je sens que pas mal de tes amis vont pratiquer cette activité physique jeudi en t’accompagnant à ta dernière demeure, pour employer une belle expression creuse de journaliste sans imagination.

En tout cas si tu es mort te voici un ange. Bah oui, tu as remarqué que lorsqu’on meurt on devient immédiatement un mec bien. On acquiert une sorte de respect par la disparition. C’est comme avec le handicap ou la vieillesse, ça donne une immunité qui te confère un statut de mec bien pour l’éternité. Et l’éternité c’est long, surtout à la fin.

TR1Quelle hypocrisie ! C’est bien à l’image de certains qui ont écrit sur toi ces jours-ci. Mon père avait pour habitude de dire qu’un handicapé ou un vieux qui est con est aussi …un con. Autrement dit, tout n’est pas excusable. Il avait raison, c’était sa philosophie du bon sens. Mon père était vieux et handicapé, je le précise, mais pas con.

Je parlais d’hypocrisie à propos de ce que j’ai vu sur toi ces derniers jours. Des gens, des pseudos intellectuels t’avaient raillé lors de certains de tes soit disant dérapages, pourtant, soudain tu es devenu tellement un type bien à leurs yeux. C’est donc ce qui me fait dire que tu dois être mort.

Alors si c’est le cas, j’imagine que le troc va avoir lieu. Tout à fait Thierry, je me souviens de ce que tu m’avais dit un jour à propos de toi et de Platini dans ton appartement avec vue sur la Tour Eiffel. Tu avais la fibre du collectionneur, tu possédais ainsi tous les exemplaires du magazine France Football depuis le N°1 sorti en 1946. Platini de son côté, possédait une Ferrari Testarosa que lui avait offerte le Président Agneli lorsqu’il avait joué à la Juve. Toi tu voulais la voiture rouge et lui tes magazines, d’une certaine manière, sa vie y est racontée . Alors vous aviez fait un pacte à la vie à la mort, lorsqu’un des deux partira, l’autre récupérera l’objet du désir du disparu. Le temps est donc venu.

L’histoire dit que tu es mort quelques instants après la victoire de l’équipe de France, belle victoire d’ailleurs. A force de dire que tu pouvais mourir tranquille après une fameuse victoire en 1998, voila c’est arrivé. Tu as vu de là-haut que Les Bleus t’ont rendu hommage ? Je crois que c’était le meilleur cadeau que pouvait t’offrir cette équipe que tu as tant aimée et que tu nous as fait aimer aussi. Presque ta raison de vivre. Ils ont fait une minute de silence. D’ailleurs, si je peux me permettre cette déconade, tu aurais dû mourir en 2010, pendant l’histoire du bus en Afrique du Sud. S’ils avaient pu faire leur minute de silence et fermer leur gueule à ce moment là, ça leur aurait fait du bien. Enfin bon, ne retournons pas le couteau dans la plaie, il faut reconnaître que les choses vont mieux. Tu peux en effet partir tranquille.

TR2N’empêche, ces jours-ci on a tous des bleus au cœur. Tu as bercé notre enfance. Nos souvenirs avec cette équipe sont aussi liés à toi, à tes commentaires. En 1982 à Séville, putain quel match ! Mais comme toujours, à la fin ce sont les Allemands qui avaient gagné. Ce match, même nos meilleurs ennemis d’Outre-Rhin disent que c’est le match le plus intense de toute l’histoire de la Coupe du Monde. En 1986, un quart de finale incroyable contre le Brésil de Zico. « Vas-y mon petit bonhomme, allez mon petit bonhomme… Oui, oui mon petit bonhomme ! » C’était ton commentaire au moment du pénalty victorieux tiré par Luis Fernandez. Merde, j’en ai la chair de poule en y repensant, ce n’est pas que du foot à la con, ce sont des pans de notre vie tout cela. Des moments qui nous ont procuré des joies immenses. Tu étais avec nous, dans notre salon sur des écrans qui ressemblaient à des meubles et qui prenaient de la place, comme toi dans notre souvenir. Aujourd’hui, les écrans sont plats, comme la plupart des commentaires sportifs.

Oui comme toi je suis chauvin et les souvenirs liés à nos passions, quelle qu’elles soient continuent à nous transporter, même des années plus tard. Dans l’esprit des mêmes cons que j’évoquais plus haut, chauvin veut dire nationaliste. Dans leur esprit étriqué de soit disant penseur, tout épanchement s’apparente à la préférence nationale, bref à du racisme. Une sorte de technique freudienne,  l’ignoble Freud ramenait tout au sexe. Tout est devenu racisme dans notre société si policée et si bien pensante. L’humoriste et penseur Pierre D’AC écrivait : « Quand un français est con, on dit : Quel sale con ! Quand un juif est con, on dit : Quel sale juif ! Je revendique pour les juifs, le droit d’être cons. » Tout est dit.

Le chauvinisme et le racisme sont comme les deux pôles d’un aimant, ils sont incompatibles et ne se rejoignent jamais. Quand mes amis Belges me parlent de football et évoquent leurs Diables Rouges, immanquablement ils en viennent à parler de la Coupe du Monde de 1986 avec un magnifique résultat qui les avait conduit en demi finale. J’aime les voir émus par cette évocation, des souvenirs de bons moments remontent à leurs yeux, j’aime leur chauvinisme, c’est une qualité, jamais un défaut.

Alors oui Thierry, comme ton maître Rouger Couderc en son temps dans le rugby, tu supportais les Bleus et tu avais raison. Le sport est une histoire de passion, il faut être passionné ou sportif pour le comprendre.

PS : je te garde quand même le prochain numéro de France Football ?

TR3Retrouvez-moi sur Facebook, je suis ici : https://www.facebook.com/eric.laforge1

________________

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s